CHEZ MARIE ET CHANTOUNETTE

CHEZ MARIE ET CHANTOUNETTE

forum de discution et de partage
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ça s'est passé un... 20 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kiki



Messages : 79
Date d'inscription : 16/03/2017

MessageSujet: ça s'est passé un... 20 mars   Lun 20 Mar - 10:27

ça s'est passé un... 20 mars
Événements


20 mars 1602 : Les Hollandais fondent la VOC


Le 20 mars 1602, cinq compagnies de commerce hollandaises nées dans les années précédentes en vue de commercer avec les Indes orientales se regroupent pour donner naissance à la célèbre Verenigde Oost Indische Compagnie (VOC, pour Compagnie des Indes Orientales).
Celle-ci va assurer aux Provinces-Unis la domination mondiale sur le fructueux commerce des épices pendant un demi-siècle...
suite de l'article
20 mars 1811 : Naissance de l'Aiglon


Le 20 mars 1811 naît François Charles Joseph Bonaparte. Son père n'est autre que l'empereur Napoléon 1er et sa mère Marie-Louise d'Autriche...
suite de l'article
20 mars 1893 : Procès du scandale de Panama


Le 20 mars 1893, le scandale de Panama se solde par la condamnation à 5 ans de prison d'un ancien ministre des travaux publics, Baïhaut, qui a eu seul la naïveté d'avouer son implication dans cette gigantesque escroquerie...
suite de l'article
20 mars 1956 : La Tunisie retrouve son indépendance


Le 20 mars 1956, la France met fin à son protectorat sur la Tunisie.
C'est l'aboutissement des revendications menées par le Destour, un parti fondé en 1920, et plus encore le Néo-Destour, un parti indépendantiste plus radical que le précédent, fondé en 1934 par Habib Bourguiba. Celui-ci est arrêté par le résident général Jean de Hauteclocque en janvier 1953.
Là-dessus, coup de théâtre. Le 31 juillet 1954, le président du Conseil [url=https://www.herodote.net/Bio/bio.php?nom=Mend%E8s France]Pierre Mendès France[/url] se rend à Tunis et, par son « discours de Carthage », reconnaît l'autonomie interne de la Tunisie, premier pas vers l'indépendance. Dans le mois qui suit celle-ci, le Néo-Destour s'assure une majorité écrasante aux élections. Son chef Bourguiba, devenu le chef du gouvernement, abolit le beylicat et proclame la République le 25 juillet 1957.
suite de l'article
20 mars 2003 : Liberté pour l'Irak


Le 20 mars 2003, douze ans après une première invasion de l'Irak, les troupes américaines attaquent une nouvelle fois l'Irak de Saddam Hussein avec, cette fois, la ferme intention de renverser le dictateur.
Dix-huit mois après les attentats d'al-Qaida contre les tours du World Trade Center et le Pentagone, le président américain George W. Bush ne se contente pas de traquer les commanditaires dans leur repaire afghan. Il veut aussi en profiter pour liquider le régime irakien, bien que celui-ci soit plutôt hostile aux terroristes d'al-Qaida. Exhibant un grossier mensonge sur d'hypothétiques « armes de destruction massive », le président et son Secrétaire d'État Colin Powell montent une coalition avec leurs alliés, sans avoir toutefois pu obtenir l'aval du Conseil de sécurité de l'ONU.
L'opération « Freedom for Iraq » conduit à la prise de Bagdad dès le 9 avril 2003. Avec une maladresse insigne, les Américains congédient aussitôt toute l'administration et l'armée, hissant aux commandes du pays des opposants plus ou moins recommandables.
L'intervention prend fin le 15 décembre 2011, en avance de deux jours sur le calendrier officiel, avec un bilan piteux : 4 500 tués du côté américain et de nombreuses « bavures » dans la population civile, une dette américaine accrue de mille milliard de dollars, mais aussi du côté irakien un million de déplacés, 100 000 morts, un pays ruiné et éclaté entre chiites, sunnites et Kurdes, la fin de deux mille ans de présence chrétienne sur les bords du Tigre...
Last but not least, le gouvernement irakien de Nouri al-Maliki, laborieusement installé par les Américains, tombe aux mains de la majorité chiite et s'allie avec son voisin, la République islamique d'Iran, ennemie déclarée des États-Unis.
C'est sa fête : Wulfran

Évêque de Sens au VIIe siècle, à l'époque des rois mérovingiens, Wulfran renonça à son siège prestigieux pour évangéliser les sauvages tribus de la Frise, au nord des Pays-Bas actuels.
Il lutta contre les sacrifices humains. Mission accomplie, il revint mourir à Saint-Wandrille, sur les bords de la Seine, dans un charmant monastère que l'on peut encore visiter.
Décès
Henri IV Bolingbroke
15 avril 1367 à Bolingbroke (Angleterre) - 20 mars 1413 à Westminster (Angleterre)


Le futur roi d'Angleterre Henri IV, surnommé Henri Bolingbroke, est le fils de Jean de Gand, troisième fils du roi Édouard III. Il hérite du père de sa première épouse le titre de duc de Lancastre. Il va tirer parti des difficultés de la dynastie des Plantagenêt pour fonder sa propre dynastie...
Le fils aîné d'Édouard III, le Prince Noir, étant mort prématurément, son fils monte sur le trône sous le nom de Richard II alors qu'il a à peine dix ans.
Jean de Gand assure la régence mais sa rapacité suscite de graves révoltes fiscales et vaut au jeune roi une grande impopularité.
Quelques mois après la mort de Jean de Gand, son fils Henri Bolingbroke soulève les barons contre le pauvre roi Richard II, l'oblige à abdiquer et lui succède sous le nom d'Henri IV. À la dynastie des Plantagenêt, vieille de 250 ans, succède ainsi la dynastie ou maison des Lancastre.
Henri IV consolide le royaume en triomphant de ses ennemis, mais il ruine aussi ses finances. Peu après sa mort, son fils et successeur Henri V profite de la querelle des Armagnacs et des Bourguignons pour débarquer en France et relancer la guerre de Cent Ans après une longue accalmie.
À sa mort en 1422, son fils à peine âgé d'un an lui succède sur les trônes d'Angleterre et de France. Le conseil de régence est présidé par Henri Beaufort, cardinal de Winchester, fils illégitime de Jean de Gand et demi-frère d'Henri IV. Les ducs de Gloucester et Bedford, frères d'Henri V, gouvernent respectivement l'Angleterre et la France.

Isaac Newton
25 décembre 1642 à Woolsthorpe (Lincolnshire, Angleterre) - 20 mars 1727 à Kensington (Angleterre)


Isaac Newton est un immense savant à la charnière de deux époques... Il écrit ses premiers traités en latin et les derniers dans sa langue usuelle, l'anglais. Il invente la physique moderne... mais se passionne aussi pour l'alchimie et même l'astrologie ! 

Il développe une méthode scientifique innovante articulée autour de trois piliers : - la synthèse (ramener à une cause unique des effets analogues), - l'extrapolation (généraliser les propriétés accessibles par l'expérience), - l'intuition (tenir pour vraie une proposition générale obtenue par l'expérience tant qu'une autre expérience n'est pas venue la contredire). 

L'un des apports les plus connus de Newton est la loi de la gravitation - ou loi de l'attraction universelle - («Deux particules quelconques exercent l'une sur l'autre une attraction dont l'intensité est proportionnelle au produit de leurs masses et inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare»). 

Contemporain de Newton, le savant et philosophe allemand Gottfried Leibniz (1646-1716) partage avec lui l’invention du calcul infinitésimal, à l’origine de très grands progrès dans les mathématiques. L’un et l’autre ont tiré profit des travaux du savant et penseur français Blaise Pascal (1623-1662).

Voir : Newton, à la charnière de deux mondes
Ferdinand Foch
2 octobre 1851 à Tarbes - 20 mars 1929 à Paris


Le général Ferdinand Foch contribue en septembre 1914, au début de la Grande Guerre, à la contre-offensive victorieuse de la Marne.
En mai 1917, il succède à Pétain comme chef d'état-major général et conseiller militaire du gouvernement. Le 26 mars 1918, enfin, il est nommé généralissime des troupes alliées à la conférence franco-britannique de Doullens. Il doit alors faire face à l'ultime offensive allemande.
Il est élevé à la dignité de Maréchal de France le 7 août 1918 et, le 11 novembre 1918, participe à la signature de l'armistice dans la forêt de Rethondes.

Voir : La Grande Guerre ou Première Guerre mondiale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie
Admin
avatar

Messages : 1767
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 57
Localisation : MARMANDE

MessageSujet: Re: ça s'est passé un... 20 mars   Lun 20 Mar - 12:22

merci kiki








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luniversdemarie.forumactif.com
 
ça s'est passé un... 20 mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie passée sur Mars.
» L'eau passée de Mars impropre à la vie ?
» Oral passé le 16 mars
» Des jours ont passé depuis ce 10 mars 2008 et les jours à venir passeront
» évènement du 29 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEZ MARIE ET CHANTOUNETTE :: C EST ARRIVER UN JOUR :: Une histoire de notre histoire mais ancienne-
Sauter vers: